Coups de Griffes de Théo

Accueil » économie » MON PAPAYER N’EST PLUS DANS MA COUR

MON PAPAYER N’EST PLUS DANS MA COUR

Suivez-moi sur Twitter

Suivez-moi sur Twitter

Ceux qui n’étaient pas adeptes de l’école buissonnière ont certainement encore les paroles de ce fameux poème, « récitation » attribuée au poète français Jean Aicard. Il y a des années que je ne l’avais plus entendue moi-même, jusqu’à ce qu’elle me revienne brusquement à l’esprit, il y a quelques jours.

« Mon papayer. Dans un coin de ma cour, il y a un papayer. C’est moi qui l’ai semé… ».

Dimanche 28 janvier 2018, 17h. Jour de contemplation, de repos, d’écriture (quand elle accepte). Mais aussi le seul jour où je peux profiter du matin au soir des talents culinaires de ma vertueuse (un des derniers spécimens qui existe), qui clôture (ou entame ? Avec elle, on ne sait jamais) la succession de bons mets de chez nous par un plat de fruits avec beaucoup de morceaux de papaye.

J’en prends un, puis deux. Je ralentis. Avec un peu de réticence, j’attrape le troisième, qui confirme l’information renvoyée par mes papilles gustatives : cette papaye est bizarre. Spongieuse, avec un goût de sucre des sucettes de l’école primaire dans les années 90. Les plus de 30 ans comprendront. Visuellement, elle a l’air plus rouge que d’habitude.

Comme je pouvais m’y attendre, en l’absence de « l’asso », la dame âgée qui vient souvent de son petit champ le week-end, la papaye a été achetée chez une personne qu’on ne connaît pas et qui vient occasionnellement, mais qui avait en quantité conséquente des fruits très beaux et très gros.

J’ai immédiatement compris. Pour la première fois, j’ingurgitais un organisme génétiquement modifié. Pas que ce ne soit pas arrivé avant…Mais que je sois en train de manger une papaye chimique en Afrique, à Douala, à quelques kilomètres de Ngambe, Penja, Bafia…Ça m’a choqué. Je l’ai pris en pleine figure comme un coup de poing de Ngannou Francis.

Mon papayer n’est plus dans ma cour, c’est certain. Lointaine est la période où, sans aucun soupçon ni contrôle, on pouvait se rendre dans n’importe quel coin de la rue acheter des vivres, et les consommer le cœur en paix. Parce que c’était le voisin, l’ami, l’oncle du village, le cousin de l’ami, qui vendait le produit de ses petites cultures. La culture intense, industrielle, ostensiblement lucrative, s’est installée…avec ses dérives.

Il n’est plus dans ma cour, je n’ai plus de contrôle. Mais mes impôts sont utilisés pour payer la climatisation des bureaux et les salaires de certaines personnes, supposées veiller à ce qui entre dans mon assiette. Ne me demandez pas de citer l’Agence des Normes et de la Qualité, ou les différents ministères en charge de l’agriculture ou encore de l’élevage. Je ne les cite pas. Mais au fait, que devient le laboratoire d’analyse des denrées alimentaires de Douala, annoncé tambours battants par les créatures depuis…2002 ?

On en est à se méfier même de l’eau minérale produite sur place, parce que des petits malins s’arrangent à remplacer la bonne eau par …(je ne sais même pas), discréditant ainsi les producteurs et les vrais distributeurs. Au nez et à la barbe de ceux qui sont supposés contrôler.

Chacun son métier. Selon toute vraisemblance, quelqu’un quelque part ne fait pas le sien. Conséquence, je mange une papaye chimique.

Parce que son arbre n’est plus dans ma cour, parce que ce n’est pas moi qui l’ai semé. Parce qu’en temps normal, il existe des associations dites de consommateurs qui, en principe, prennent faits et causes pour moi, consommateur isolé et faible, citoyen lambda qui ne peut attraire personne devant les tribunaux. Mais visiblement, il est plus aisé et plus juteux de s’attaquer aux entreprises de téléphonie mobile. Evidemment, les problèmes de téléphones vont me tuer plus vite que le poulet congelé importé, la papaye chimique, le poisson asiatique élastique, ou le riz parfumé aux senteurs des engrais toxiques.

Mon papayer n’est plus dans ma cour, mais des gens dont c’est le métier, peuvent m’apprendre à appréhender « la graine ronde et noire », afin que je puisse aussi la voir « plus haut qu’un homme ». Si l’agriculture est le futur, comme certains le disent, ils doivent former, faire former, informer. Peut-être aussi, existe-t-il une manière d’identifier un mauvais fruit, même à vue d’œil. Peut-être, existe-t-il un groupe d’agriculteur à Douala, à Yaoundé, ou ailleurs, qui peuvent certifier que leurs produits sont bons et purs. Peut-être y a-t-il des personnes capables de mettre à disposition des moyens de transport pour emmener en ville les vivres qui pourrissent dans les villages faute de routes fiables et des coûts de transport abordables.

Il n’est plus dans ma cour, mais il n’est pas dit qu’il ne peut plus être à moi et faire ma joie. Manger une bonne papaye procure de la joie. Ce qui est vrai pour la papaye, l’est aussi pour la banane plantain, pour la patate bizarre que j’ai aperçue l’autre jour, et l’ananas anormalement gros et qui ne se gâte pas que je vois chez la dame du marché Ndogpassi depuis deux semaines. Les APE n’aident pas, mais on n’as pas de choix, la vigilance est de mise. C’est une question de survie.

En attendant, rien n’exclut que je me cherche un lopin de terre pour mettre en pratique la récitation, afin que mon fils me trouve suffisamment solide pour que je la lui apprenne.

Dieu aidera.

 


Un commentaire

  1. Haskandi kalaza josue dit :

    Il est parti et revenu en mode android, OGM

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Derniers commentaires

Tchounkeu dans LA JUSTICE MASQUEE
Anne H.T dans JUSTICE POUR UN, JUSTICE POUR…
Herman Sihgomnou dans JUSTICE POUR UN, JUSTICE POUR…
chiadjeubrandt dans VOYAGE EN TERRE MENDIANTE DE…
Raoul Nathanael FONG… dans VOYAGE EN TERRE MENDIANTE DE…

Archives

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 41 autres abonnés

Stats du Site

  • 12 534 visites
%d blogueurs aiment cette page :